Catégories
Uncategorized

Billet cinquième ronde. Mon bilan, mon programme

Émile Laplante

À la suite du dépôt de mon bilan historiographique, je me disais qu’il manquait quelque chose. J’avais l’impression d’avoir manqué mon coup, de ne pas avoir suffisamment développé ma méthode. Je précise : mon bilan contient plusieurs sources qui abordent les différents aspects de la participation chinoise à la Guerre du Viêtnam entre 1966 et 1969. Je n’ai cependant pas beaucoup de sources qui traitent de l’histoire des relations internationales et encore moins qui abordent la question de la méthodologie à employer dans l’analyse de documents diplomatiques. J’ai donc besoin de combler ce manque.

L’immersion dans la littérature savante est ma priorité en ce début de session. Je continue actuellement à étudier la littérature savante dédiée à l’histoire des relations internationales afin d’identifier des concepts et des méthodes à employer pour analyser mon fonds d’archives. La consultation des documents diplomatiques constituant ce fonds d’archives doit se faire en tenant compte de certaines considérations. Le document consulté est-il un original ? Quelle était l’intention derrière sa production ? Dans quel contexte a-t-il été produit ? Qui l’a produit ? Ces questions, ainsi que plusieurs autres, me permettront d’identifier les éléments pertinents présents dans ces sources, à savoir ceux qui contribuent à répondre à ma problématique. Concrètement, j’ai finalisé l’ébauche de mes éléments descriptif, de contenu et de dispositif. J’essaye simplement de les valider par le biais de la littérature savante et, bien évidemment, de mon directeur de recherche. Une fois cette étape complétée, l’analyse de mes sources devrait permettre de dégager une stratégie politique cohérente, dans ce cas-ci celle du gouvernement chinois, telle qu’on en retrouve dans les histoires des relations internationales dédiées à la Guerre Froide.

En ce qui a trait aux deux travaux de la session d’hiver, j’ai déjà entamé le premier et j’ai quelques idées pour le second. J’ai besoin de terminer le triage de mes sources afin de pouvoir en faire la critique. Parmi les trois cent vingt-six documents archivés dans la section « Vietnam War » du Woodrow Wilson Center, il y en a soixante-huit qui traitent de la période 1966-1969. À ce jour, j’en ai analysé environ la moitié et, parmi ces derniers, j’en ai retenu quatorze comme déterminants pour mon projet de recherche. On y retrouve, par exemple, une traduction de la transcription de la conversation bilatérale du 17 novembre 1968, à savoir celle où Mao Zedong annonce à Pham Van Dong que les troupes chinoises « inutiles » seront retirées du Viêtnam[1]. Concrètement, on retrouve dans ces quatorze sources des passages où les dirigeants chinois font part de ce qui les motive à s’impliquer dans le conflit ou, au contraire, à s’en retirer. J’aimerais toutefois disposer d’un échantillon de documents archivés pertinents plus volumineux.

Pour le second travail, j’hésite sur la manière d’aborder mon projet de recherche. Est-ce que j’utilise une approche personnelle, similaire à celle employée dans le mémoire adopté en début de session ou, au contraire, une approche impersonnelle ? Bref, j’y réfléchis…


[1] Woodrow Wilson Center, History and Public Policy Program Digital Archive, CWIHP Working Paper 22, « 77 Conversations », 112181, Mao Zedong à Pham Van Dong, 17 novembre 1968, consulté via https://digitalarchive.wilsoncenter.org/document/112181.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.