Catégories
Uncategorized

Billet cinquième ronde. Mon bilan, mon programme

 Katherine Fournier

Plan pour l’hiver 2021

Après la remise du dernier billet de la session d’automne, mon directeur et moi avons pris un moment pour nous rencontrer et faire le point sur ce qui a déjà été fait, ainsi que sur ce qui reste à faire. Puisqu’une bonne partie de travail avait été accomplie concernant la lecture savante, il apparaissait maintenant évident que la prochaine étape serait de se concentrer sur les sources. J’ai donc commencé ma collecte de recueils d’exempla pendant les vacances des fêtes. J’en ai amassé quelques-uns et identifié d’autres que je ne possède pas encore. Dans certains cas, les manuscrits sont inaccessibles et j’ai pris quelques raccourcis en recherchant des ouvrages qui reproduisent une partie du manuscrit ou quelques histoires indépendantes. Une des grandes difficultés concernant mes sources est le fait qu’elles sont éparpillées dans plusieurs recueils ou bases de données, ce qui rend leur identification plus complexe.

Les prochaines étapes pour le mois d’hiver sont diverses. D’une part, je compte continuer à explorer certains ouvrages de lecture savante que j’ai ajoutés récemment à ma bibliographie, dont certains sur la vie privée au Moyen Âge, ainsi que sur le marquage corporel « positif » (la tonsure). D’une autre part, je compte également me plonger dans la lecture et l’analyse des recueils. En effet, il me faut monter un corpus comprenant des exempla sur le pacte diabolique et pour ce faire je dois ratisser les différents manuscrits que j’ai identifiés. J’ai gardé avec moi l’Index Exemplorum de Tubach qui est un outil précieux qui me permet de rechercher des exempla par mots-clés et ainsi savoir dans quel manuscrit ceux-ci se trouvent. Cela ménage du temps lors de l’identification d’exempla. J’effectue également des recherches sur le site du Thema, une banque de données électronique, dans le but de repérer des récits qui m’auraient échappé. Dans certains cas, je n’ai pu que trouver les manuscrits dans le latin d’origine, ce qui veut dire qu’une partie de mon temps sera également passé à la traduction des exempla.

En ce qui concerne le travail de critique des sources, j’ai déjà quelques récits qui pourront servir d’échantillon. Toutefois, j’aimerais ajouter de la diversité à cet échantillon, puisque pour le moment mes exempla sont presque tous du même auteur, Étienne de Bourbon. Un de mes objectifs est donc de trouver des exempla d’auteurs pour former mon échantillon. J’ai bon espoir de pouvoir trouver des sources intéressantes du côté de Pierre le Vénérable, puisque son ouvrage De Miraculis fait plusieurs fois mention du diable. De plus, contrairement à Étienne de Bourbon qui écrit au XIIIe siècle, Pierre le Vénérable rédige son recueil au cours du XIIe, ce qui donne un bon début de diversité chronologique. Pour le traitement des sources, je ne suis pas encore certaine de la manière dont je vais les organiser, mais je penche beaucoup vers l’idée de simplement faire un document Word avec mon corpus et d’y intégrer mes analyses. Cela semble être la solution qui consommera le moins de temps.

Pour ce qui est de la page Wikipédia, je n’ai pas encore d’idée très précise pour le projet, puisque je me concentre à l’heure actuelle sur le rassemblement de mon corpus.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.