Catégories
Uncategorized

Billet huitième ronde. Bye bye HST 6000

Meggie Sue Cadrin

Depuis l’automne 2020, la problématique de mon mémoire de maîtrise s’est précisée sur plusieurs aspects. Lorsque j’ai commencé ma recherche, j’avais de la difficulté à comprendre comment dissocier les « délits » typiquement féminins (infanticide, prostitution et maricide) du type de crime qui m’intéressait. Grâce à mon bilan historiographique, j’ai réalisé que ma recherche avait pour objectif de prolonger ce qui est déjà connu de ces délits stéréotypés aux femmes. Ma critique des sources, quant à elle, m’a vraiment amené à comprendre mon corpus et à démêler tout ce qui ne semblait pas si clair au tout début. Mon corpus est important et diversifié. En me penchant précisément sur celui-ci, je l’ai apprivoisé. J’ai maintenant beaucoup moins d’interrogations par rapport aux méthodes d’analyse que j’adopterai pour mener cette recherche à terme. De manière générale, j’ai appris à utiliser le logiciel de banque de données et j’ai même appris à faire mes propres modèles. J’ai aussi précisé les types de délits qui m’intéresseront. Le chevauchement des délits contre la personne et contre la propriété a rendu cette décision complexe, mais après discussion avec mon directeur, tout s’est précisé. Ainsi, j’ai décidé d’analyser les crimes de violence mineure contre la personne (incluant les menaces de mort ou de violence) comme il était prévu depuis le début du projet. J’ai décidé aussi d’ajouter les délits de violence contre la propriété lorsqu’ils visent explicitement une personne. 

Dans les prochains mois, et idéalement avant le début de l’automne, j’aimerais terminer de lire la grande majorité des lectures qui se retrouvent dans ma bibliothèque Zotero. Je continuerai de lire même à l’automne évidemment, mais j’aimerais qu’une grande partie soit lue et annotée d’ici septembre ou octobre. J’aimerais aussi lire davantage sur l’analyse quantitative et l’analyse qualitative afin de bien distinguer les éléments qui seront pertinents à ma propre méthode. 

Pour ce qui est des sources, j’aimerais terminer de dépouiller toutes celles que j’ai en numérique. Par exemple, je veux repasser rapidement sur les actions pénales de la Cour du Recorder afin d’ajouter les crimes de violence contre la propriété qui visent explicitement un individu. Je veux aussi m’attaquer aux journaux de police (Série Sécurité publique) et aux notes de procès (Cour du Recorder), deux types de documents qui contiennent plus de textes à analyser, mais qui sont très pertinents pour la compréhension générale des autres sources. Aller aux archives de la ville de Québec fait partie de mes plans d’été afin de consulter les documents qui manquent pour que la périodicité de ma recherche soit de cinq ans plutôt que dix. Ainsi, la lecture d’ouvrages ainsi que le dépouillement des sources constitueront mes principales activités estivales. À l’automne, il sera temps de commencer l’écriture de ce fameux mémoire…

Bye bye HST-6000!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.