Catégories
Uncategorized

Billet huitième ronde. Bye bye HST 6000

Aimée Dion

Les précisions apportées à mon projet : 

En retournant lire mes autres billets de blogue, je constate que ma problématique et mon hypothèse se sont précisées. J’ai l’impression que mon analyse de la problématique est beaucoup plus en profondeur et est moins superficielle qu’au début de la session, notamment quant à la réorganisation des liens politiques entre l’Empire britannique et Canada et l’Irlande. Dans mon premier blogue, j’avais indiqué que je souhaitais analyser pourquoi l’Empire peine à maintenir son autorité devant la radicalisation de l’opinion publique de ces sociétés. Selon l’état de mes recherches actuelles, je peux comprendre qu’il s’agit de dissensions en Irlande qui sont devenues trop importantes pour être matées par l’espoir d’une voie nationaliste constitutionnelle modérée. L’espoir d’obtenir le Home Rule ne serait plus un motif assez viable pour assurer la participation irlandaise à la guerre après 1916. Au Canada, on assisterait à l’émergence d’une identité nationale militaire qui attiserait la volonté d’acquérir davantage d’autonomie sur la scène politique internationale. Mon hypothèse est donc beaucoup plus précise et nuancée qu’au début de la session.

Dans les premiers mois du cours, j’avais insisté sur les liens qui se dessinent entre les événements du Easter Rising de 1916 et de la crise de conscription au Québec entre 1917-18. J’avais toutefois délaissé un peu cette idée au cours de l’année, mais j’y suis retournée récemment avec la reformulation de mon hypothèse. La comparaison de ces deux événements permettrait de mieux saisir la portée de tels événements nationalistes pendant la guerre. Si les affiches officielles présentent une participation consensuelle à la guerre, la comparaison de ces événements montrerait en quoi la guerre incarne une rupture interne pour ces sociétés, où l’accumulation de tensions en Irlande débouche sur un conflit d’indépendance alors qu’au les nationalistes canadiens-français arriveraient à se tailler une place dans un Canada plus autonome par rapport à l’Empire britannique.

J’ai aussi constaté que ma compréhension des nationalismes a évolué depuis le début du cours. Mon hypothèse comprend désormais une distinction entre divers types de nationalismes et montre comment les affiches officielles et non officielles véhiculent ceux-ci. Alors que les affiches de guerre officielles véhiculent le nationalisme constitutionnel modéré en Irlande et un nationalisme impérialiste au Canada, la sortie de guerre confirmerait le délaissement de ceux-ci et consoliderait la montée des nationalismes républicain séparatiste irlandais et autonomiste canadien. 

La suite des choses : 

Pour ce qui est de la suite de mes recherches, je devrai creuser davantage les parallèles entre le Easter Rising et la crise de la conscription pour montrer en quoi ceux-ci représentent des événements à haute teneur nationaliste. Je considère que jusqu’à l’éclatement de ces crises, les sociétés irlandaise et canadienne-française adhéraient plus ou moins aux buts de la guerre totale et étaient d’accord avec la participation à la guerre sur une base volontaire. Toutefois, ces événements représenteraient un point de non-retour quant à l’appréciation de la guerre par l’opinion publique canadienne-française et irlandaise. Il s’agira de montrer à l’aide de lectures supplémentaires pourquoi ces événements mènent à des trajectoires sociohistoriques divergentes où les Irlandais sont plongés dans une guerre d’indépendance tandis que le Canada retrouve une situation pacifique au sortir de la guerre. Je devrai aussi étudier davantage le contexte de réception des affiches par les citoyens canadiens-français et irlandais. Cela me permettra de mieux comprendre leur réponse à la guerre ainsi que l’impact de la guerre sur les divers courants nationalistes de ces sociétés. 

Pour ce qui est des sources, j’ai déjà téléchargé les affiches et les informations liées à celles-ci à partir des banques d’archives numériques. J’ai aussi transféré ma grille d’analyse dans le logiciel Portabase, donc il me reste à analyser mon corpus de façon systématique pour dégager les informations pertinentes à ma problématique. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.